Smart, simple, solidaire: bienvenue dans le monde de QoQa

Smart, simple, solidaire: bienvenue dans le monde de QoQa

05.11.2020 | Texte: Ludovic Cuany, photos et vidéo: Darrin Vanselow

En l’espace de 15 ans, QoQa est devenu l’un des acteurs majeurs du marché suisse du e-commerce. Avec un concept simple mais efficace: offrir un produit en quantité limitée au meilleur prix de Suisse pendant vingt-quatre heures. Retour sur cette success story avec son CEO, Pascal Meyer.

L’histoire à succès de QoQa débute en 2005. À l’occasion d’un voyage aux États-Unis, Pascal Meyer découvre outre-Atlantique un concept similaire à ce qui va donner naissance à sa start-up. L’idée est relativement simple: offrir, l’espace d’un jour, un produit en quantité limitée au meilleur prix possible sur le marché. Convaincu par le potentiel de ce modèle, il prend contact avec les Américains et leur propose d’exporter l’idée sur le Vieux Continent. «Honnêtement, ils ne savaient pas vraiment ce qu’était l’Europe et ils m’ont rapidement fait comprendre qu’ils n’étaient pas intéressés», indique Pascal Meyer. Un sacré coup de pouce du destin.

Face à ce refus, il décide alors de se lancer lui-même dans cette aventure en important le concept et en le perfectionnant. En décembre 2005, il débute avec son site QoQa.ch, malgré les grandes réserves émises par son professeur de marketing de l’époque. Celui-ci ne donnait aucune chance à l’idée commerciale, en particulier en raison de son nom, mais aussi parce que son étudiant ne voulait pas investir dans le marketing. «Le meilleur marketing pour moi reste le bouche-à-oreille», explique ainsi Pascal Meyer.

Le meilleur marketing, c’est le bouche-à-oreille

Pascal Meyer, CEO de QoQa

Mais baptiser son entreprise QoQa alors que la planète associe ce terme à l’un des produits les plus populaires au niveau mondial n’est-il pas trop osé? Bien au contraire, déclare le Jurassien de 40 ans: «C’est un nom que l’on retient facilement. Et quelle que soit la manière dont les gens l’écrivent, ils arrivent toujours sur mon site web.» Car Pascal Meyer a pris soin d’acheter tous les noms de domaines suisses qui se prononcent de la même façon que celui de la célèbre boisson.

Le jeune entrepreneur démarre ainsi son activité dans un garage situé à La Tour-de-Peilz. Le local va très rapidement se révéler trop étroit alors que l’entreprise rencontre une forte croissance. Contraint de déménager, il prend ses quartiers à Bussigny dans la région lausannoise, où se situent aujourd’hui encore les bureaux de sa société. Dernièrement, conscient du potentiel de développement outre-Sarine, il ouvre en 2018 une antenne à Zurich pour s’attaquer au marché alémanique. Actuellement, celui-ci représente 15% des adeptes de QoQa. Une part qui ne devrait pas manquer de s’accroître dans le futur.

Un concept simple – et 700 000 «QoQasiens» enthousiastes

Le principe fondateur de QoQa est simple: proposer des offres au meilleur prix de Suisse, mais pas de n’importe quelle manière. Pour générer de l’attrait, Pascal Meyer décide de jouer sur deux variables en limitant la quantité disponible et la durée de l’offre à un seul jour. Ingénieux et efficace. Cependant, si QoQa rencontre un tel succès, ce n’est pas seulement grâce à ses offres quotidiennes à bas prix. Selon son directeur, la réussite de l’entreprise est attribuable à sa communauté forte de plus de 700 000 «QoQasiens». Cet aspect communautaire est fortement valorisé par le CEO et se situe au centre de son modèle. «Un bon QoQasien n’est pas forcément un QoQasien qui achète un produit, mais plutôt celui qui participe à la vie de la communauté, qui conseille et qui est à l’écoute des autres», note-t-il.

Cette communauté se répartit elle-même entre plusieurs catégories qui disposent chacune de sa propre offre quotidienne. Que ce soit les passionnés de cuisine avec Qooking, les amateurs de vin avec Qwine ou de bières avec Qbeer, les sportifs avec Qsport ou ceux qui veulent simplement faire plaisir à leurs enfants avec Qids, chacun peut trouver son bonheur sur le site. «Ne proposer qu’un seul produit par jour permet vraiment d’avoir un niveau d’expertise élevé sur le produit en question et surtout de garder l’efficacité de la simplicité du concept», explique Pascal Meyer.

L’entreprise possède ainsi ses propres experts dans chaque catégorie, dont le travail est de sélectionner les produits proposés au quotidien et de répondre aux questions des membres de chaque communauté. Cette expertise est nécessaire pour pouvoir offrir un service optimal, mais elle est surtout l’élément qui permet d’entretenir un dialogue constructif avec les QoQasiens, priorité de l’entreprise. «Il est essentiel de solliciter les gens, de les intégrer dans la vie de l’entreprise et d’échanger avec eux. Aujourd’hui, ils ne veulent plus être de simples consommateurs, mais des consomm’acteurs», relève Pascal Meyer.

Les gens ne veulent plus être de simples consommateurs, mais des consomm’acteurs.

Pascal Meyer, CEO de QoQa

Des amis plutôt que des clients

Autre facteur décisif dans le succès de l’entreprise selon son directeur: la qualité du service offert. QoQa se distingue de la concurrence à travers la manière dont est gérée la relation client. «Nous n’avons pas de clients chez QoQa mais une communauté, ce qui implique un lien d’amitié. Quand un QoQasien rencontre un problème, nous nous devons de lui trouver une solution, comme un ami le ferait pour un autre ami.»

Une gestion en toute simplicité et authenticité qui colle parfaitement avec le concept de l’entreprise et son CEO. La culture de l’entreprise est aussi un élément expliquant la réussite de QoQa. «L’ambiance bon enfant qui règne au sein de notre équipe est très importante, tout comme la passion affichée par chaque collaborateur et collaboratrice. Si l’on fait preuve de passion dans ce que l’on fait et que l’on y prend du plaisir, cela se reflète inévitablement au sein de la communauté», insiste Pascal Meyer. Voilà l’un des principes qu’il souhaite transmettre: avoir du plaisir pour faire plaisir.

Mais voyez par vous-même comment cela se passe au siège de QoQa:

La culture d’entreprise incarnée au siège de QoQa

Partager sur